logo

Edition 2018 – les récompensés sont…

Après 4 jours intenses de festival, le palmarès est enfin là.

Pour cette édition 2015, les délibérations du jury se sont passées dans le calme, avec des avis moins tranchés que les années précédentes. Un bord de mer rempli pour cette cérémonie de clôture passée entre les gouttes !

Découvrez les prix de l’International Surf Film Festival 2018 :

Meilleure Bande SonVague à l’Ame
Une réflexion poussée lors de la réalisation de ce film pour trouver le bon rythme, la bonne ambiance, les tonalités les plus adaptées. C’est avec leurs amis Ryan Keen et Dan Dare que les musiques ont été créées spécialement pour ce film.

Meilleur Court-métrageSalt of the Eath
L’histoire de Tom Wegener au travers du regard de Dean Saffron qui raconte le voyage qu’est la création d’alaias traditionnelles, sur une touche légère et amicale.

Meilleur SurfeurPriboy
Les surfeurs russes de Priboy nous ont montré à quel point la passion du surf peut nous amener à dépasser nos limites tant mentales que physiques. Une approche qui nous recentre sur les bases, les valeurs de respect, et qui nous rappelle que nous ne sommes pas tous égaux sur l’accès à ce sport.

Meilleur MontageBeyond
Un film rythmé qui nous plonge dans un choc culturel en Afrique entre interviews, actions surf, et lifestyle.

Meilleure Prise de VueVague à l’Ame
Des images à nous couper le souffle qui nous font enter nous aussi dans cette poursuite de vagues géantes.

Prix du PublicIntroducing the Super Stocked Surf Mamas of Pleasure Point
Le quotidien des mamans surfeuses est mis en lumière dans ce film de d’Elizabeth Pepin Silva et Paul Ferraris. Une approche intimiste de cette communauté californienne, où l’amitié est les maître mot.

Prix du Meilleur FilmVague à l’Ame
Une décision du jury venue d’elle même en lien avec les prix précédents, pour le film de Vincent Kardasik qui selon eux rassemblait toutes les valeurs chères aux surfeurs. Nous sommes loins d’un « simple » film d’images de surf, ici c’est l’histoire entière de tout le travail nécessaire pour rider les plus grosses vagues.

Le jury a également voulu mettre à l’honneur leur film coup de coeur, Trash de François Jaubert. Cette volonté d’aller vers une discipline plus eco-responsable est une longue quête, que cet ancien architecte souhaite poursuivre jusqu’à sa démocratisation dans toute l’industrie.

Un grand merci au jury, à nos partenaires, aux réalisateurs, et au public grâce à qui cette 15 ème édition fut un succès.