logo

alain riou surf

Alain Riou (Président)

Natif de l’Île de la Réunion, il part à Tahiti à l’âge de 14 ans pour suivre ses parents.

Découvrant le surf dès ses 9 ans lors d’un voyage à la Réunion, il décide de s’y mettre tous les jours à son retour en alternant les sessions et l’école. Lors de sa venue en France dans le cadre du Pro Junior, il gagne la compétition et devient ainsi Champion d’Europe avec à la clé un contrat chez Quiksilver. Il ne manquait plus qu’une seconde participation et un second titre de Champion d’Europe pour se lancer sur le WQS. Le surf a été son gagne pain pendant 10 ans, en vivant tout près de Teahupo. Devenant spécialiste de cette vague légendaire, il gagne plusieurs fois les trials. Dans un même temps, il faisait des aller-retours en France pour Quiksilver et afin de participer aux compétitions du WQS.

Ce n’est qu’après cette carrière de compétiteur que Quiksilver lui propose d’être free surfeur en grosse vague et et de réaliser des images, et ce jusqu’en 2014.

Il passe ensuite son BE de surf et rencontre le fondateur de Vissla. Ainsi, il démarre en tant que Représentant pour cette marque, puis développe avec Olivier Cuissot (Bufalo), Santocha Distribution pour des marques comme Modom, Chilli et ouvre un magasin showroom appelé The Farm.


Françoise Forget

Native du Pays basque, Françoise a grandi dans le monde du tennis.

Adolescente, sa rencontre avec Alan Tiegen, un jeune californien venu surfer la vague de La Barre, va changer sa vie. Après plusieurs années passées à Maui et Santa Barbara où, entre des sessions de surf, elle poursuit des études d’histoire de l’art, elle revient vivre à Biarritz en 1978.

Là, elle rejoint une bande de copains, surfeurs, skieurs, photographes, ayant fondé l’association «Uhaina» qui diffuse des films de surf californiens en France, en Suisse et en Espagne. De cette activité naîtront «Les Nuits de la Glisse » et une Société de distribution européenne de marques australiennes de surfwear — Quiksilver et Rip Curl.

En 86, Yvon Chouinard, fondateur de Patagonia lance la marque en Europe et en confie le développement à Françoise et son mari. Françoise résidera alors avec sa famille à Chamonix.

Depuis les années 2000, Françoise partage sa vie avec l’écrivain Frédéric Schiffter et voyage de Biarritz à New York et San Diego où habitent aujourd’hui ses deux fils et ses petits enfants.


Jacques Dupin

FR. Jacques Dupin est né en 1951 à Limoges mais c’est au pays basque qu’il vit depuis sa petite  enfance.  Il suit avec passion les débuts du surf  et il commence à le pratiquer à la fin des 60’.

Il interrompt ses études d’architecture à 25 ans pour créer, en 1976, sa propre entreprise WAIMEA SURF SHOP  dédiée au surf et au skate à Anglet. Il se révèle visionnaire puisque  l’industrie du surf explose dans la décennie qui suit. Ce sont des années passionnantes puisque tout est à créer et l’aventure permet   tant de belles rencontres! Il vend sa société quand le côté commercial devient prédominant pour revenir à ses passions, l’architecture, le design et l’art.

Depuis plus de 20 ans, il se consacre à la programmation, la conception et la réalisation d’expositions d’Art Contemporain. Il a conçu ou participé à de nombreux projets artistiques, des rencontres internationales de photographie, des festivals et des biennales d’Art Contemporain.

Ces dernières années, Il était chargé de mission pour les Arts Visuels et le Patrimoine de la ville d’Anglet. Aujourd’hui, il est commissaire d’exposition et  directeur du musée de Guéthary.

EN. Jacques Dupin was born in Limoges but since he has lived in the Basque country. He followed with passion the debuts of surfing and he began to practice it at the end of the 60s.

He interrupted his studies of architecture when he was 25 years to create in 1976  his own company WAIMEA SURF SHOP in Anglet devoted to the surf and to the skateboard. He’d turn out to be a visionary as the surfing blows up in the decade which follows. These are fascinating years because everything has to be created and the adventure allows so many great encounters! He sold his company when the business side became predominant to return to his passions, architecture, design and art.

For more than 20 years, he dedicated itself to the programming, the conception and the realization of exhibitions of contemporary art. He has developed or participated in numerous artistic projects, international meetings of contemporary art.

In recent years, he was a project leader for the visual arts and the patrimony of the city of Anglet. Today, he is curator of exhibition and the director of the museum of Guethary.


Jérémy Banti

Rentrant à l’école taurine d’Arles en 1997, il débute déjà en novillada piquée en 2002 lors de la Feria de Pâques. Après avoir toreer des novilleros dans des arènes réputées tout autour du globe, il  prend l’alternative dans sa ville natale en 2007. Depuis il a toréé 15 corridas de toros en France, en Espagne et au Pérou. Du fait d’un manque de contrat, il décide finalement de devenir toreros remplaçant, ce qui lui permettra  tout de même de faire le paseo dans les plus grandes arènes Française et Espagnole telles que Nîmes, Mont de Marsan, Madrid, Valence, Zaragosse, Alicante et aux côtes des plus grands toreros du moment, Jose Tomas, El Juli, Castella, Ponce, Manzanares…. Etc

Depuis cette année, il travaille pour le meilleur Torero Français de tous les temps, la star mondiale de la tauromachie S. Castella en tant que « Veedor ».

Il a toujours été passionné par la mer, et tout ce qui la concerne.
L’envie de surfer lui est apparue très tôt, mais un peu compliquer de se lancer en Méditerranée. Bien décidé à dompter les vagues, il achete avec ses économies  une short board à l’age de 12 ans. Apres quelques années à galérer seul en Camargue, il réussit enfin à glisser sur sa premiere vague aux Saintes-Maries-de-la-Mer.

Depuis, le virus continue à grandir en lui. Bien que la toromachie l’ait fait mettre le surf en stand by pendant plus de 10 ans, cette vraie passion ne s’est jamais éteinte. Il a ressenti le besoin d’être plus souvent dans l’eau et de voir la mer, ce qui le pousse à laisser derriere lui Seville la taurine où il y a vécu 6 ans, pour le pays Basque afin de pouvoir allier ses passions.


Sylvain Fort

Sylvain Fort 50 ans, marié 3 enfants. Le ski a 7 ans, le Windsurf a 10 et le surf à 14, la glisse a toujours fait parti de son univers. Il est de cette génération qui, n’habitant pas sur la côte, a du composer avec la difficulté de se déplacer, surfer avec des planches et des combinaisons inadaptées. Il a développé ses entreprises dans ses Landes natales pour pouvoir s’offrir le luxe de surfer tous les jours et s’offrir des voyages dans le monde entier avec sa famille.
Aujourd’hui, équipé de son fatbike, il traque les spots landais déserts et retrouve les conditions qu’il a connu il y a 30 ans avant le boom du surf.


Romain Gensse

Romain Gensse originaire des landes. J’ai débuté le surf depuis tout petit déjà… vers l’âge de 5/6 ans à Contis Plage. J’ai grandi en regardant les boys de Contis et notamment les Jumeaux         « – les Frères Berque – ». Aujourd’hui je vis à Capbreton avec ma femme et mes 2 filles avec lesquelles je partage cette passion. Fan de sport j’ai découvert depuis quelques années le Jiu-Jitsu Brésilien et j’avoue que je n’aimais pas plus que ça les sports de combat mais cet Art Martial est très complémentaire pour le surf et la vie, aussi bien physique que mental.

Le surf représente énormément pour moi dans la vie. Il m’a permis de travailler dans l’industrie de la Glisse ma passion, tout en développant mon éducation sportive et humaine à travers le respect des autres et de la nature. Il m’a permis de travailler chez Quiskilver depuis l’âge de 19 ans comme prof de surf et gravi plusieurs marches pour être aujourd’hui Sales Export Manager.


Inka Reichert

Always curious, Inka combines her passion for nature and travelling in her work as a science journalist and filmmaker. She is currently working for the Science channel of the German public television Westdeutscher Rundfunk and several newspapers and magazines, e.g. the German surf magazine Blue.

Born in Germany, she moved to Spain in 2012 to live near the ocean – a lifelong dream of hers. Her award-winning documentary White Waves is born from another passion: surfing. The documentary reveals the pollution in our oceans and shows how the surfers’ love for the sea can change things. Homepage: www.whitewaves.eu

“A story can only be a good story if you see the sites of the events with your own eyes and listen to the people.”